Apprécions-nous correctement? Réponse aux violences sexuelles en République Démocratique du Congo: une comparaison entre 2011 et 2014

N Douma, Thea Hilhorst, J Matabaro

Research output: Book/Report/Inaugural speech/Farewell speechReportAcademic

Abstract

La violence sexuelle liée au conflit a affecté la vie d’un très grand nombre de victimes dans La République Démocratique du Congo (RDC). Cette étude compare les conséquences et l’efficacité de la réponse à la violence sexuelle des programmes de 2011 et 2014. La proposition centrale de ce rapport est que malgré certains gains obtenus, notamment, le soutien axé sur la victime s’est transformé en grande partie en une assistance axée sur les réponses communautaires; plus d’attention pour les autres formes de violence basées sur le genre ainsi que plus de reconnaissance des autres besoins médicaux, il reste cependant un grand écart entre la rhétorique internationale et les réalités sur le terrain, avec des représentations internationales qui se concentrent toujours sur les viols liés au conflit. Cela pose un problème éthique et se fait aux dépens de la transparence, et il est difficile de contrôler l’efficacité des programmes. De plus, les accusations de violences sexuelles sont souvent utilisées pour se venger ou extorquer. Le désengagement citoyen vis-à-vis de la question de violences sexuelles s’est renforcé en conséquence. Pour un changement, six recommandations sont émises.
Original languageUndefined/Unknown
Place of PublicationLondon
EditionRecherches sur les services de base et les moyens de subsistance
Publication statusPublished - 2016

Publication series

SeriesRecherches sur les services de base et les moyens de subsistance affectés par les conflits
Volume9

Cite this